vie de stagiaire

 

               les 23 24 et 25  Novembre 2018, Deborab BRECHET et Ronan HAYE était en stage,
                                            voici ci-dessous leurs impressions:

Nos stages d’entraîneur de club du 23 Novembre 2018 et de moniteur de club habilité à la pratique des disciplines incluant du mordant
des 24 et 25 novembre 2018 fait par la CUNCBG :

Le 23 Novembre 2018 nous avions rendez-vous à 8h à l’hôtel le Cheval Rouge sur la commune de Villandry près de Tours.
Sur place nous retrouvons des têtes connues comme Arlette Jaffré qui organise ces stages et qui est présidente de la CUT de sa région (Centre Val de Loire)
ainsi que Michel Boisseau ,juge de Mondioring, RCI, campagne, pistage, obéissance et de ring, qui est notre formateur du week-end.

Ce premier stage est celui d’entraîneur de club, pour pouvoir participer à ce stage il faut : être âgé de 16 ans minimum, justifier d’une expérience
de deux années de conduite d’entraînement dans un club affilié auprès d’une ACT,  et avoir monté et conduit son propre chien au brevet d’une discipline
pratiquée sous couvert de la CUNCBG, ou être homme assistant sélectionné.
La journée commence donc par un petit café puis tout le monde entre dans la salle et chacun se présente.
Nous étions une trentaine pour ce premier stage.
Pour la plupart,  l’objectif de ce premier stage est d’accéder au second stage et c’est notre cas.

Michel nous explique ensuite le déroulement de la journée puis on attaque le sujet.
Dans un premier temps il nous explique l’organisation de la cynophilie française, puis les grandes lois qui la régissent, en insistant sur les chiens de catégories
et également sur les lois qui « encadrent » nos disciplines.

Après tout ça le repas était le bienvenu, ce fut l’occasion d’échanger avec les autres participants de ce stage.
Après cette pause on parle de pédagogie, de notre futur rôle en tant qu’entraîneur de club, comment réaliser une séance d’entraînement de la préparation
à la mise en œuvre et de ce qui en découle pour le cours suivant.

Enfin nous parlons succinctement du comportement, des notions nutritionnelles et de la préparation du chien.
Après une petite pause-café il est maintenant tant de vérifier si nous avons bien écouté Michel avec le test décisif. Puisque beaucoup compte sur ce stage pour pouvoir
accéder à celui du lendemain les résultats nous sont communiqués dans la foulée et on s’en sort très bien puisque Ronan obtient une note de 14/20 et moi 17,5/20.
Nous avons bien mérité notre dîné et notre nuit d’hôtel, bien pratique d’être logé sur place.

Le 24 Novembre même chose, rendez-vous à 8h pour le début du second stage de moniteur avec les mêmes intervenants Arlette et Michel. Pour participer à ce stage
qui se déroule sur 2 jours il faut : être âgé de 18 ans, avoir réussi le stage d’entraîneur de club ou de son équivalence, justifier d’une expérience de 5 années de conduite
d’entraînement dans un club affilié auprès d’une ACT, avoir monté et conduit son propre chien au niveau 2 d’une discipline de la CUNCBG incluant du mordant.
Cette journée se déroule sensiblement de la même façon que la veille et le programme également avec quelques spécificités en plus quant à la pratique des disciplines
incluant du mordant.
Ce fut intéressant de revoir ce qu’on avait déjà vu la veille mais un peu redondant tout de même.
La journée s’est également conclue par un test mais là nous n’avons pas eu les résultats. Le stage s’est donc poursuivi le dimanche 25 Novembre avec l’intervention
de la vétérinaire habilité Sandrine Pawlowiez et le même duo que les jours précédents.
On commence à 8h par la traumatologie sportive, puis la prévention de ces traumatismes, puis un volet sur l’alimentation et les besoins énergétiques des chiens de sport,
puis comment éviter les dilatations et torsions de l’estomac et les coups de chaleur, que faire si cela arrive et enfin nous avons pu étudier les gestes de premiers secours.
La journée s’est terminée vers 16h30 après un test plus compliqué que les deux précédents et là encore nous n’avons pas eu les notes

 Nous avons fait ces stages afin de pouvoir nous entraîner aux disciplines incluant du mordant lorsque les autres titulaires du diplôme ne sont pas là et ainsi continuer
à pratiquer les disciplines qui nous tiennent à cœur et qui sont importantes historiquement comme le campagne. Le but est également de promouvoir nos disciplines

 Nous sommes contents d’avoir pu participer à ces stages et avons pu rencontrer de nouvelles personnes aussi passionnées que nous et échanger sur des sujets qui nous
concernent, ce fut donc très enrichissant.
Très agréable week-end dans un cadre sympathique, logés et nourris à l’hôtel même où la formation se déroulait.

Deux mois après nous avons reçu par courrier les attestations de stage précisant la validation des deux examens en obtenant une note supérieure à 12 .
Nous remercions le club de nous avoir permis de passer ces formations.