Présentation

 

Image and video hosting by TinyPic

 

          

           Horaires d’entrainement :  Samedi de 14h30 à 17h30 et le Dimanche de 9h30 à 12h.

                                                            en semaine avec Luc Maidon, Martine Maidon  et Caroline Borderon  

           Responsable : (en attente)

           Moniteur: Marie Françoise Olivier - Martine Maidon

 

C’est d’Angleterre que nous est venue cette discipline.

Deux personnes contribuent à l’essor de cette discipline en France, Jean-Paul Petitdidier qui , après une rencontre avec l’anglais Peter Lewis, élabore un projet de règlement présenté à la S.C.C. le 20 octobre 1987. Le 1er janvier 1988 la S.C.C. homologue définitivement l’Agility. 

C’est une activité ludique comprenant : un règlement sportif et un cahier des charges. Il y a deux types d’épreuves : 

L’une s’appelle AGILITY :  Celle-ci comprend différents types d’obstacles : des sauts (haie, pneu, saut en longueur, mur), des obstacles à zones (passerelle, palissade, balançoire, table) et des obstacles de passage (tunnel souple dit "chaussette", tunnel rigide, slalom).

Sur les obstacles à zone, le chien doit obligatoirement mettre au minimum une patte dans les zones de montée comme de descente, le chien doit rester 5 secondes sur la table.

L’autre s’appelle JUMPING :  Le jumping est essentiellement composé d’obstacles de sauts, tunnels et d’un slalom.

Le tracé des épreuves est laissé à l’imagination du juge, officiant lors des concours, qui s’appuie sur un règlement international.

 

A l’occasion d’un concours, l’équipe "Maitre-Chien" doit mettre en évidence la qualité d’exécution des différents obstacles, la complicité qui règne entre le conducteur et son chien est primordiale pour une exécution en souplesse, grâce et efficace. 

 La vitesse n’est pas la priorité dans le parcours, mais sa qualité d’exécution. A chronomètre égal, l’équipe qui aura réalisé le parcours avec le moins de fautes, donc moins de pénalités sera classé devant. Les pénalités sont les fautes et les refus que peut faire un chien sur le parcours, chacun étant pénalisé par 5 points.  

Il existe 4 catégories de chiens selon leur taille et leur vélocité:

- Catégorie A pour les chiens de moins 37cm au garrot.

- Catégorie B pour les chiens de 37cm et moins de 47cm au garrot.

- Catégorie C pour les chiens de 47cm et plus au garrot.

- Catégorie D pour les chiens molossoïdes, ou les chiens peu véloces comme le Dogue allemand, Léonberg, Rotweiller etc... 

pour mener à bien un tel travail, 12 à 16 mois de travail sont nécessaires : cela implique beaucoup de jeu et de synergie avec son compagnon à quatre pattes.

 

calendrier des acitvités de la CNEAC suivre le lien     http://sportscanins.fr/calendrier